30/10/2005---20 minutesRY
Retour au sommaire ACMEDIASUne ligne Úditoriale apolitique ?
L'édition du quotidien gratuit 20minutes en date du 20 octobre 2005 confirme, s'il en était encore besoin, sa ligne éditoriale anti-israélienne et anti-américaine, contrairement à sa position officielle de non affiliation politique.

A/ Le 1er article, qui met en évidence cette ligne éditoriale, a pour sujet la visite de Mahmoud Abbas à la maison blanche. Le contenu de l'article insiste peu sur cette entrevue mais plus sur le test de l'état hébreu d'un plan visant à bloquer certains axes routiers aux palestiniens afin de limiter les actes terroristes.


Alors que l'article a été rédigé d'après une dépêche AFP, on peut noter, en comparant avec la dépêche originale, des différences frappantes.


On peut ainsi lire sur la dépêche originale que Saëb Erakat a déclaré que ce système de routes suivait un système d'apartheid en vigueur en Afrique du Sud et a estimé qu'il s'agissait d'un crime humanitaire.

Dans l'article du 20minutes, on peut lire que Saëb Erakat s'est indigné de ce système tout en fustigeant un crime humanitaire. La sémantique n'est évidemment pas la même ! La volonté de susciter une émotion d'indignation est ici évidente.

En outre, l'auteur a délibérément supprimé les déclarations d'Israël, pourtant présentes dans la dépêche originale de l'AFP.

Si le quotidien manipule les dépêches AFP, déjà peu objectives, on ne peut qu'être inquiété des conséquences que cela peut avoir sur son jeune lectorat déjà désinformé sur le conflit israélo-palestinien.

Rappelons que la déformation de déclarations et l'omission d'informations de manière délibérée a un nom : la désinformation !

B/ Le 2ème article montre aussi, mais d'une façon moins frappante, l'obsession anti-américaine du quotidien. Faisant échos des doutes de certains spécialistes français sur la légitimité du TSI en Irak, l'auteur de l'article, après avoir rappelé que les Etats-Unis et l'Europe avaient armé l'Irak, conclut sur un ton presque théâtral que, sur certains dossiers, l'ex-raïs pourrait faire des déclarations embarrassantes pour la maison blanche.

Alors que Messieurs Boidevaix et Mérimée ont été mis en examen dans le cadre de la corruption dans le programme onusien " Pétrole contre nourriture ", que le Quai d'Orsay tente d'étouffer un scandale humiliant pour la France, étrangement, seule la maison blanche serait embarrassée ! Pas la France, grande amie du dictateur ! Il est vrai que le quotidien a bien peu relayé ce scandale préférant s'attaquer aux Etats-Unis ennemi numéro un, avant Israël, de l'intelligentsia française.


Officiellement donc, le quotidien 20minutes n'a aucune orientation politique. Mais les faits sont têtus...
30/10/2005---20 minutesRY
Retour au sommaire ACMEDIASUne ligne Úditoriale apolitique ?