16/03/2006Pierre HaskiLibérationAD
Retour au sommaire ACMEDIASDonneur de calecons
La presse hexagonale a été globalement furieuse de l'opération Israélienne de Jericho. Le Monde a été quasiment hystérique, glissant au passage dans son édito que le Hamas était "la seule force de stabilité dans les territoires palestiniens", ce qui inaugure un concept novateur : il y aurait donc des terroristes "stables" et des terroristes "instables" ...

Mais venons en à Libération et à l'éditorial de Pierre Haski. On y trouve tout d'abord une importante désinformation par omission, car le journaliste ne dit pas que le Hamas avait promis de relacher les assassins du ministre Israélien, malgré les engagements pris par les précédents responsables palestiniens. Ce fait justifie amplement l'action Israélienne. Quel pays laisserait ses ministres se faire tuer et les tueurs se promener librement !?

Ensuite, il procède par amalgame, mettant le ministre tué sur le même plan que les poseurs de bombes.

Enfin, il enfourche la ritournelle de "l'humiliation". Ne peut-il comprendre par lui -même en quelques secondes que quand des hommes armés jusqu'aux dents se rendent, il est obligatoire de s'assurer qu'ils ont réellement déposé leurs arsenal. Dans une zone où les ceintures explosives font parti de l'artisanat local, il est quelque peu déconseillé de s'approcher pour effectuer une fouille ... D'où la mise en sous-vêtement qui ne cherche à rien d'autre que de permettre aux soldats de survivre.

Bétise ou mauvaise foi ? En tout cas M. Haski est un "donneur de caleçon" qui aurait mieux fait de réfléchir avant d'écrire.


16/03/2006Pierre HaskiLibérationAD
Retour au sommaire ACMEDIASDonneur de calecons